ACTUALITÉS

02.11.2018
[10 ANS DE BORDEAUX] Jean-Michel Gautier « Écarter l’auto-censure »

Jean-Michel Gautier est inspecteur de l’information et de l’orientation.

 

Qu’est-ce qui vous a amené à vous investir dans les projets portés par les Entretiens de l’Excellence ?

Je me suis investi auprès des Entretiens de l’Excellence, pour ce que l’association visait et vise encore, pour favoriser l’ambition scolaire et professionnelle et écarter des attitudes d’auto-censure voire de dépréciation chez des élèves issus de la diversité. Cela m’est apparu d’emblée correspondre à une politique constante de l’Education Nationale, mais aussi le moyen de renforcer des témoignages concrets et puissants que nous n’étions pas à même de mobiliser. S’y ajoute le caractère républicain dans le cadrage des interventions et le bénéfice incontestable qu’en retireraient  des centaines de jeunes. 

Sur le fond, on comprend bien ce qui vous a séduit en tant qu’inspecteur, mais qu’est-ce qui vous a poussé à croire que ce projet était crédible ? 

Le doute ne pouvait venir que de la mise en oeuvre. Or l’enthousiasme de Daniel Truong-Loï, membre du Conseil d’Administration, est une dimension personnelle qu’il a mise au service de sa capacité à mettre en relation, et une qualité d’organisateur que je ne lui soupçonnais pas, pourtant bien naturelle chez un philosophe, ont tout emporté. La rigueur de l’organisation matérielle étant assurée, ainsi que la qualité et le nombre des intervenants, et après s’être accordés sur la notion de « diversité » qui inclut la diversité d’origine culturelle et sociale, il restait en réalité le plus simple, à savoir présenter cette manifestation, son intérêt et ses objectifs, aux chefs d’établissement, collèges, lycées, qui en ont vite saisi la portée. 

 

Propos recueillis par David Lavaud

Lire aussi