ACTUALITÉS

03.10.2019
Peu importe d’où l’on vient, ce qui compte pour réussir c’est ce que l’on fait !

Ryan Nivault est un ancien élève du collège Voltaire et aujourd’hui en seconde générale du lycée la Tourelle. Il a participé à la toute première « Promotion Culture & Média » à Sarcelles, l’an dernier.

Pourquoi as-tu intégré la Promotion Culture et Média à Sarcelles ?

J’ai intégré la Promotion Culture et Média de Sarcelles dans un premier temps par ce que l’on me l’a proposé, puisque je n’avais pas idée de son existence avant ! Plus sérieusement , j’ai tout simplement trouvé son « programme » intéressant. Je pourrais dire que c’est par ce que je prépare mon avenir très tôt ou quelque chose comme ça mais ce serait mentir. Je suis quelqu’un de plutôt curieux et qui aime découvrir, me proposer un programme où j’aurais tout à gagner, en rencontrant notamment des personnes aux parcours qui m’intéressent (Kee Yoon Kim pour n’en citer qu’une), et rien à perdre , pourquoi refuserais-je ?

Qu’est-ce que cela t’a apporté ?

Les Entretiens de l’Excellence ne m’ont apporté que du bénéfique : des rencontres avec différents intervenants, la visite d’une école de journalisme, du soutien extérieur qui nous rappelle que peu importe d’où l’on vient, ce qui compte pour réussir c’est ce que l’on fait. Mais aussi et surtout, pour ma part, une visite aux cours Florent puis une bourse pour pouvoir y étudier sur quelques années !

Que comptes-tu faire plus tard ?

Pour ma carrière future, j’aimerais m’orienter vers le domaine de la scène ! Ce monde me passionne depuis tout petit. J’avais déjà intégré une chorale à 6 ans et fais une représentation du « petit chaperon-rouge » en comédie musicale je crois, et malheureusement (ou pas) il n’en reste aucune trace. Mais j’ai décroché vers mes 7 ans. Ce qui m’a remis dans ce domaine fut la classe artistique du collège Voltaire. On a notamment regardé pas mal de pièces, rencontré un comédien qui nous a formé en un an au théâtre et… joué une pièce de théâtre en fin d’année. Cette représentation et toute l’année en soi, me rappela à quel point j’aimais cette ambiance, voir le public et leurs réactions. Si je pouvais décider quel métier je ferai, ce serait sans doute humoriste (stand-up), même si comédien et acteur m’iraient aussi ! Mais je suis réaliste et me doute qu’il est très compliqué de vivre de tels métiers et c’est pourquoi je m’oriente vers des métiers scientifiques, pour avoir une sécurité. Ce sera d’ailleurs probablement des études d’ingénierie puisque rien d’autre ne m’intéresse vraiment.

Lire aussi